Le formulaire est en cours de chargement

Aide à la vieillesse – la CRS apporte une assistance au quotidien

Un jour, rien n’est plus comme avant. Rosemarie Schöllhorn a 55 ans lorsqu’on lui diagnostique une tumeur cérébrale maligne. Elle survit à une opération délicate, mais les séquelles sont dramatiques: elle se retrouve hémiplégique, présente des troubles du langage et doit rester alitée.

Notre vie a été bouleversée.

Karl Schöllhorn, proche aidant

Vieillir heureux? C’est possible, à condition d’être en bonne santé et de jouir d’une situation financière confortable. Bien des seniors n’ont pas cette chance – et la Suisse n’est pas une exception à cet égard. Beaucoup d’aînés peuvent néanmoins continuer de vivre chez eux grâce au dévouement d’innombrables proches et bénévoles qui prodiguent des soins, font le ménage et les courses, s’occupent des finances ou des rendez-vous chez le médecin.

Mais qui se soucie de ces personnes? Les tâches d’assistance et de soins sont très exigeantes: tôt ou tard, la moitié des proches aidants n’arrivent plus à faire face. Pour les préserver de l’épuisement, nous les épaulons par une vaste palette de prestations. Le couple Schöllhorn est lui aussi convaincu que si Rosemarie a retrouvé un peu de son autonomie, ce n’est pas uniquement à sa force de caractère et à son optimisme qu’elle le doit. La joie de vivre y est aussi pour beaucoup – et le soutien apporté par la CRS y a grandement contribué.

Avec votre concours, nous soutenons les proches aidants.

Ici, votre don fait la différence

2200

2200

Chaque année, la Croix-Rouge aide 2200 personnes à soigner leurs proches à domicile.

250 000

250 000

En Suisse, plus de 250 000 personnes sont prises en charge par leurs proches.