Le formulaire est en cours de chargement

Une lueur d’espoir dans la vie des plus démunis

La pauvreté peut rendre aveugle. Mais une intervention bénigne permet d’éviter une telle tragédie – comme dans le cas de Samira, au Ghana. Atteinte de la cataracte, la fillette avait petit à petit perdu la vue.

Une aide en faveur des plus démunis

En collaboration avec des organisations locales, nous mettons sur pied des services ophtalmologiques régionaux au Ghana, au Kirghizistan, au Mali, au Népal et au Togo. Notre action passe par la formation de spécialistes et de bénévoles chargés d’intervenir dans les villages pour sensibiliser les habitants aux causes et aux traitements de la cécité liée à la pauvreté. Dans les écoles, des milliers d’enfants et d’adolescents sont examinés, et, si nécessaire, pris en charge.

Grâce à ces programmes d’aide, ce sont chaque année près de 5500 opérations de la cataracte qui sont menées, tandis que 180 000 personnes bénéficient d’une prise en charge ophtalmologique.

Faits et chiffres sur la cécité

36 millions

36 millions

Dans le monde, 36 millions de personnes sont aveugles, et 217 millions souffrent d’un handicap visuel lourd.

10 secondes

10 secondes

Un adulte perd la vue toutes les dix secondes, un enfant, chaque minute.

50 CHF

50 CHF

L’opération de la cataracte, première cause de cécité, ne coûte que 50 CHF par œil malade.

Quand la pauvreté rend aveugle

Il suffit de peu pour ouvrir des perspectives aux personnes atteintes de cécité ou de maladies oculaires en Afrique et en Asie. L’ophtalmologie constitue l’un des axes de lutte les moins coûteux contre la pauvreté; elle permet aux enfants d’aller à l’école et aux adultes d’être autonomes.

Le miracle de la vue recouvrée

Activités ophtalmologiques de la CRS: Résultats obtenus en 2017

3980 opérations de la cataracte

125 840 traitements

59 430 tests de la vue dans des écoles